Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14/02/2012

COMMUNIQUE DE PRESSE

SOS Amitié, Prévention Suicide Languedoc Roussillon, Sos Amitié Montpellier-Languedoc, reconnu d’utilité publique dans la prévention du suicide,

En collaboration avec PSLR (Prévention suicide du Languedoc-Roussillon ) afin de prolonger cette réflexion, vous invite à une conférence

A la Maison de la Santé rue Maguelonne à MONTPELLIER (Entrée libre) :

 

Le Mardi 28 Février à 18h30 sur le thème :

 

L’addiction et la crise suicidaire chez l’adolescent et le

Jeune adulte

- Rôle de la famille et de l’entourage

 

Par Monsieur Robert BRES, psychiatre, praticien hospitalier au CHRU de Montpellier, responsable médical de l’unité de soins pour grands adolescents et intervenant au CMP Maison des Adolescents de l’Hérault à Montpellier.

Sera évoqué au cours de cette conférence les enjeux de l’adolescence en présentant les addictions (jeux vidéo, substances psychotropes,….. scarification et tentatives de suicide) comme les avatars de la crise d’adolescence (suspension, évitement, avortement etc…) pour aborder enfin la question du suicide chez l’adolescent. L’objectif de l’intervention étant de permettre à chacun (Parents et entourage adulte…) de se sentir plus aguerri pour y faire face.

Daniel Berchard -Président de SOS Amitié Montpellier/Languedoc ( 06 72 56 21 25)

Rappel : Le 7 Février 2012 a eu lieu la 16 ème journée nationale de prévention du suicide, le thème retenu par l’Etat est :

« Région, territoires et proximité dans la prévention du suicide, tous citoyens et acteurs «

 

Il faut rappeler que ce fléau provoque chaque année plus de 11 000 décès qui entraînent un deuil chez 60 000 personnes.

A ces chiffres il faudrait également rajouter plus de 180 000 tentatives.

Très souvent méconnue, souvent cachée, cette mortalité passe le plus souvent inaperçue; les médias s’en font rarement l’écho alors que le nombre de morts dépasse très largement les accidents de la route.

La prise en charge de la personne suicidaire et la prévention sont très difficiles ; les causes sont multiples, la solution unique n’existe pas. C’est pourquoi le Gouvernement en Septembre dernier a lancé un programme d’action ( 2011/2014 ) avec 6 Ministères dont la responsabilité est donné aux Agence régionale de santé.( ARS).